Partagez|
Nessa Daëron, Dame chasseresse
avatar
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Nessa Daëron, Dame chasseresse Ven 18 Nov - 23:49

Cranä Legends ©️ Fiche personnage


L'hôte silmérian

Sexe : Féminin
Âge : 25 ans
Discipline : Chasseur
Élément : Vent
Allégeance : Lufénia
Guilde : Rivelarme

Aspect physique :
De taille moyenne, les cheveux châtains coupés courts à la garçonne pour ne pas y emmêler la corde de son arc, un visage anguleux, de petits yeux bruns, un nez long mais droit, une bouche fine… L’on ne peut pas dire que Nessa soit jolie ni qu’elle arbore un air de courtoisie par un sourire avenant qui adoucirait la rudesse de ses traits. Non, elle semble souvent méfiante ou distante, plissant parfois ses yeux pour scruter désagréablement l’objet de son intérêt.

Sa silhouette svelte et sportive se pare rarement d’une robe qu’elle ne sortira que lors de grandes occasions. Plus généralement la jeune femme est habillée comme un homme. Sa tenue se compose d’une cape bordée de fourrure pour se protéger du mauvais temps ou du froid en vol, d’une chemise en drap grossier mais résistant, un plastron de cuir qui lui recouvre la poitrine, de gants renforcés qui protègent également ses avant bras, d’un pantalon épais qui ne laisse pas passer l’humidité et résiste à une végétation épineuse et enfin des bottes hautes de cavalière. Par temps de pluie elle enfile une sorte de chapka en cuir dont l’intérieur est recouvert de laine chaude.

Son épaule gauche est toujours soigneusement dissimulée aux regards indiscrets ; une peau grisâtre et rugueuse recouvre son omoplate, séquelle de sa fusion avec Sälsha.

Même si elle se vêt d’une manière pratique et masculine, Nessa n’en demeure pas une jeune femme de l’aristocratie. Un je-ne-sais-quoi de racé et une autorité naturelle dans sa manière d’être la distingue du bouseux lambda errant dans les plaines de Psylée. Le fourreau de son épée qu’elle manie de la main droite bat contre sa jambe gauche. Son carquois est posé contre sa cuisse droite pour saisit plus facilement ses flèches en vol. Son arc est placé dans son dos, juste au-dessus due l’étui de sa dague de chasse.

Caractère :
Depuis sa jeunesse la jeune femme a toujours eu un tempérament individualiste, bourru et taciturne. L’enfant préférait la compagnie de son grand-père plutôt que la horde turbulente des enfants du domaine. C’est peut-être cette singularité et ce calme qui éveilla l’intérêt du galadrim, à l’époque hôte de son aïeul Ürsus.

Nessa ne brilla jamais dans les études ; elle montra peu d’intérêt pour l’histoire et le droit. Elle sait lire et écrire et a appris sur le tas la gestion d’un domaine au contact de son grand-père. Bien que fière de son ascendance, elle n’éprouve pas de passion particulière pour le pouvoir ; le domaine est un héritage qu’elle souhaite voir fructifier -pourquoi pas s’étendre ?- afin de le transmettre aux générations futures.

Voilà pourquoi elle voue une haine féroce aux voleurs de chevaux et aux bandits venant piller ses récoltes et assassiner ses paysans. Les traquant impitoyablement elle les extermine jusqu’au dernier. Manquant d’hommes d’armes et sans posséder un physique de guerrière capable de manier l’épée longue, elle préfère les traquer puis les observer à distance, attendant le moment propice pour frapper avec une cruelle précision.  

Peu aimable ni coquette, Nessa n’attire pas vraiment les hommes. Certes, de nobles voisins ont proposé leurs fils en vue d’alliances profitables mais elle a toujours refusé poliment mais fermement leurs offres « généreuses ». Le mariage ? Pour plus tard, ou peut-être jamais. Les aventures de passage nouées en taverne avec des hommes ignorant tout de sa noblesse lui suffisent amplement. De toute façon si elle mourrait prématurément elle a un petite sœur qui pourrait bénéficier de son héritage. Alors pourquoi s’enfermer dans un carcan et abandonner le peu de liberté que lui laisse sa charge ?

Relation avec le galadrim :
Nessa connaît Salshä depuis qu’elle est petite puisqu’il était l’hôte de son grand-père. La mort du vieillard dont elle était si proche l’affecta beaucoup ; la présence discrète du galadrim et les bribes de souvenir de cet aïeul bien aimé l’ont aidé à surmonter sa peine.

Elle apprécie de ne pas cohabiter avec un moulin à parole critiquant tous ses faits et gestes. Salshä est plutôt tranquille et bienveillant. Il prétend parfois être dans un état de « méditation profonde » lorsqu’elle le secoue quand elle a besoin de lui, mais en vérité elle se demande s’il n’est pas dans une sorte de transe ou de sommeil… Ne ressemble t-il pas à un étrange reptile ?




Le galadrim

Sexe : Masculin
Race : Ërendyl
Élément : Terre

Aspect physique :
Toisant près de deux mètres cinquante, ce galadrim est extrêmement impressionnant. Sa tête est effrayante: il possède une chevelure reptilienne mouvante composée d’excroissances serpentines chacune munies de quatre crocs, surmontant une face atroce où de petits globes sombres font office d’yeux. Il n’a aucun nez mais une gueule fournie en crocs baveux. Son torse est relativement humanoïde mais toujours d’aspect bestial: musculeux et recouvert d’une épaisse peau grisâtre. Ses longs bras peuvent soulever des rochers pour les jeter sur ses ennemis tandis que ses mains griffues peuvent leur causer de belles entailles. Une queue semblable à celle d’un serpent commence au niveau du bas de ses cuisses. Celle-ci est recouverte d’écailles extrêmement dures terminées par de petites griffes touchant le sol qui lui servent à plus à se déplacer rapidement sur un sol difficile que comme armes défensives.

Caractère :
Salshä est loin d’être aussi agressif que son aspect physique le laisse à penser. Il est d’un tempérament calme, réfléchi et silencieux. Il espère passer pour un être sage avec un caractère méditatif. En vérité il est un partisan du moindre effort avec une forte tendance à la procrastination. Laisser faire les choses ou laisser le temps au temps sont des maximes qui lui conviennent bien.

Il apprécie les animaux et se sent surtout très proche des reptiles. Le galadrim aime vivre à proximité de la nature et se sent mal à l’aise dès que son hôte rejoint le milieu urbain qu’il ne connaît pas. Les silmérians lui sont généralement indifférents et il ne se sent pas concerné par leurs vaines gesticulations. Cependant il éprouve une sourde colère si l’un d’entre eux se prenait à détruire la nature par plaisir ou à s'en prendre au domaine des Daëron qu'il estime être sous sa responsabilité.

De par son caractère calme, il est très peu sujet aux coups de sang sauf lorsqu’il s’agit de défendre son hôte. Par contre il est rancunier et n’oublie aucune offense. D’ailleurs il va longtemps rabâcher cet affront, transformant peu à peu cette colère en haine viscérale.

Relation avec l'hôte :
Leur cohabitation est harmonieuse. L’un comme l’autre apprécient la nature et ont une nette tendance à l’indépendance. Salshä ne se montre ni paternel, ni surprotecteur. Il laisse vaquer Nessa à ses occupations sans l’importuner par des discours assommants. Parfois, après des heures de silence, il se hasarde à faire un commentaire sur la beauté d’une fleur ou donne son opinion sur une personne.

Relation avec le familier totem :
Salshä apprécie l'hippogriffe même s'il le traite de gros moineau têtu ou d'âne volant lorsque ce dernier a fait une bêtise. Ils entretiennent une relation de bonne et sereine camaraderie sans qu'il n'y ait trop de jeux ou de démonstrations affectives.  



Le Familier Totem

Sexe : Mâle
Race : Hippogriffe

Aspect physique :
Völonis est entièrement brun de plumes et bai sur ses membres équins, sa queue est de couleur terreuse également. Seul son bec jaune-oranger ajoute une pointe de couleur à un corps plutôt terne.

Völonis est de taille moyenne et possède un dos épais et porteur. Il est harnaché d'une selle de cuir conçue pour les longues chevauchées. Munie de plusieurs boucles où sont accrochées de nombreuses fontes, l'on peut y trouver tout ce dont Nessa a besoin pour ses expéditions.  

Caractère :
Völonis contemple le monde avec un air parfois blasé, parfois curieux, mais toujours altier. Il déambule fièrement avec des allures relevées, ce qui ne manque pas d'attirer l'attention des silmerians qui ont l'honneur de le croiser. Si l'un de ces effrontés tente de s'approcher trop près ou de le caresser, il joue du bec ou de la patte. S'il est seulement menaçant avec les enfants -sa maîtresse l'ayant longuement sermonné pour qu'il les respecte- il ne se gêne pas pour être plus agressif avec les adultes. Völonis n'accepte d'être touché que par Nessa, d'ailleurs il n'hésite pas à frotter sa tête contre la sienne pour lui prouver son amour alors qu'il vient de botter un indélicat. Certains silmerians s'imaginent qu'il s'agit d'un acte de perversion, ce dont un animal est totalement incapable. L'hippogriffe est simplement exclusif envers Nessa. Il s'avère être un garde du corps efficace, chargeant à vue tout éventuel ennemi de sa maîtresse.

Relation avec le galadrim :
Völonis apprécie Salshä : n'est-il pas une "partie" de Nessa? C'est un bon gardien, il sait défendre efficacement sa maîtresse. Tous deux veillent sur elle lorsqu'elle dort. Par contre cette créature a des excroissances étranges sur la tête. Sont-ce des vers? En tout cas c'est très tentant d'y donner un coup de bec...



Histoire



La Seigneurie de Daëron est un petit fief parmi tant d’autres situé dans les plaines de Psylée. Depuis des siècles les nobles issus de ce lopin de terre ont servi les Nöldorin avec honneur. Guerriers mais aussi guérisseurs et chasseurs ont aidé la couronne à repousser ses ennemis. La seigneurie a bien souvent payé le prix fort au cours des guerres ; proche des champs de bataille, elle a été plusieurs fois pillée. Mais les Daëron ont toujours refusé la fatalité en reconstruisant pierre par pierre leur grosse ferme fortifiée et en semant à nouveau le blé afin de nourrir les paysans vivant sur leurs terres.

Outre le blé, l’orge est cultivée et brassée pour être consommée localement. L’on trouve quelques vaches paissant dans les prés mais l’élevage de chevaux est de loin l’activité la plus rentable car les yearlings sont vendus à bon prix à Barsüm ou à Agharta. Un petit troupeau d’hippogriffes a élu domicile sur le fief. Objet de convoitise des voleurs, de crainte des paysans, ces créatures agressives sont des montures de prestige prisées par les seigneurs de Daëron.

La transmission du titre de seigneur n’est pas patrilinéaire, c’est à dire que le titre ne passe pas de père en fils. Au contraire, il peut revenir à un cadet, à une fille voire un cousin. Depuis toujours le seigneur ou la dame de Daëron est l’hôte d’un galadrim plutôt effrayant du nom de Sälsha ; c’est lui qui désigne l’héritier. Le dieu explique rarement les raisons de son choix : l’élu n’est pas toujours le plus fort, le plus capable ou le plus intelligent. Il semble avoir ses propres critères de sélection mais opte surtout pour le membre de la famille qui lui plaît le plus. Même s’il y eut des mécontents ou des déçus, personne ne remit en cause les choix du galadrim. En vérité personne ne voudrait affronter son ire. Sälsha est si important pour la famille que son profil grossièrement dessiné apparaît sur le blason familial.

La vie est simple et monotone, rythmée par les saisons. C’est dans cet environnement champêtre que naquit Nessa, petite-fille du seigneur Ürsus de Daëron. Ce vieillard sympathique savourait les dernières années qu’il lui restait à vivre auprès de sa famille. Laissant son fils gérer le domaine -persuadé qu’il deviendrait l’hôte de Sälsha- il s’occupait des animaux et des enfants. La petite Nessa était une enfant étrange, solitaire et boudeuse. Son gentil grand-père s’ingénia à essayer de la faire sourire, ce qui n’était pas une mince affaire.

La petite fille vagabondait partout où il ne fallait pas et se révélait volontiers frondeuse dès qu’on la grondait. Se sentant rejetée l’enfant préférait la compagnie des animaux. Ürsus lui donna pour commencer des tâches assez simples comme nourrir les poulets et autres corvées normalement réservées aux domestiques. Nessa semblait y prendre un réel plaisir, alors son aïeul lui proposa de l’accompagner pour surveiller les troupeaux, inspecter les clôtures et contrôler la qualité du blé qui jaunissait sous le soleil. Peu à peu ils devinrent inséparables.

A dix ans pour sa première chasse l’enfant tua un lapin maigrelet d’un coup de fronde et le ramena à la maison non sans une certaine fierté. Souriant en la regardant exulter, Ürsus eut la surprise d’entendre Sälsha lui dire « Je l’aime bien ». Instinctivement le vieillard sut que son fils était hors course pour devenir le prochain seigneur de Daëron. Nessa serait l’élue et il incombait à l’aïeul de la préparer pour cette grande responsabilité. La première rencontre entre la petite fille et le galadrim eut lieu quelques temps après. Elle ne se montra pas effrayée par son apparence inquiétante mais très curieuse et pour une fois respectueuse. Le dieu se montra extrêmement patient et se laissa même toucher du doigt tandis qu’Ürsus répondait aux mille questions qui se bousculaient dans la tête de Nessa.

Elle apprit laborieusement à lire et à écrire et ne manifesta aucun intérêt pour l’histoire du royaume. Seuls les recueils d’herboristerie ou les romans d’aventures semblaient importants à ses yeux. Mais le plus gros problème auquel fut confronté Ürsus était son éducation martiale. Plutôt fluette la gamine ne pouvait soulever une épée à deux mains de ses bras trop maigres. Le vieillard fit appel à l’un de ses neveux, un chasseur émérite auprès duquel Nessa apprit à survivre dans la nature et à utiliser son arc à bon escient. Elle revenait sporadiquement puis disparaissait pour de longs mois. Le vieillard sentait le poids des ans lorsqu’elle était loin de lui mais retrouvait un peu de vitalité lorsqu’elle réapparaissait. Quant à Sälsha, il se plaignait régulièrement de son absence, sentant la mort rôder autour de la carcasse du vieux seigneur.

Nessa achevait sa formation auprès de son parent éloigné. Par la suite elle regrettera souvent les obligations imposées par sa charge d'héritière qui l'empêcheront de couper les ponts avec sa famille pendant de longs mois pour vadrouiller aux quatre coins de Spira. Elle a appris à survivre quel que soit le milieu, à en connaître la faune et la flore, mais elle préférera toujours les plaines herbeuses qui l'ont vu naître.

Comme beaucoup de chasseurs, Nessa voue une allégeance particulière à Lufénia. Elle s'inquiète de l'équilibre précaire entre les silmérians et la nature. Cela lui a permis de forger une opinion traditionaliste et assez simpliste : la vertu réside dans l'écoute et le respect de la nature et de ses cycles comme le font les seigneurs de Damaö depuis des générations. Elle réprouve donc l'exploitation à outrance de ces ressources par cupidité ou la destruction malveillante ainsi que les innovations technologiques des machinistes. Elle n'aime pas non plus les citadins qui n'ont plus de lien avec la réalité de la vie à la campagne et ses rites immuables. Elle a rejoint la confrérie des Métamorphes qui possède une philosophie similaire à la sienne.

L'épreuve ultime de sa formation fut de trouver son familier totem qui l'accompagnera pendant de longues années. Nessa opta pour l'un des hippogriffes dont le troupeau avait élu domicile sur ses terres. Certains de ses aïeux avaient réussi à en apprivoiser quelques uns, pourquoi pas elle? Jeune, arrogant, disputant déjà la place de mâle dominant à ses aînées, Völonis ne fut pas vraiment réceptif à son approche... En apparence. D'un air crâne il faisait mine de l'ignorer mais repoussait tout congénère tentant d'approcher la jeune femme. Trop fier pour la rejoindre, c'est elle qui vint à lui pour lui caresser le jabot. Acceptant cette amitié, il colla son front contre celui de Nessa comme pour sceller une espèce d'accord. Depuis il la suit comme un animal de compagnie, cherchant ses caresses et son approbation. Il reste néanmoins méfiant et dangereux envers toute autre personne.

Nessa demeura auprès de son grand-père tout le temps que dura son agonie. Sälsha fusionna avec elle lorsque Ürsus rendit son dernier souffle. La douleur fut insupportable pour la jeune femme: tout d'abord physique car accueillir le dieu en elle lui brûla la peau d'un omoplate qui prit en cicatrisant la même teinte et consistance que celle de Sälsha. Ensuite affective puisque son grand père était un aïeul bien aimé, un mentor, un ami et un confident. Outre cela elle était devenue Dame de Daëron avec toutes les responsabilités qu'impliquaient sa charge. Finies les expéditions en solitaires au cœur de la nature, elle devait se présenter aux seigneurs voisins pour renouveler les traités de paix et prêter serment aux pieds du roi.

Les deux années qui suivirent la jeune Dame de Daëron fut très occupée par une mauvaise récolte de blé due au mauvais temps. Les meules de foin pourrissaient sur place et les poulains furent moins nombreux à naître.

La situation financière du domaine devint encore plus critique lorsque des brigands sévirent dans la région, attaquant des fermes isolées de différentes seigneuries pour en voler le bétail. Nessa proposa aux propriétaires des domaines jouxtant le sien de l'aider à régler ce problème récurent en faisant front tous ensemble. Hélas beaucoup rejetèrent cette alliance sous prétexte de querelles ancestrales. Quant au roi, il semblait s'en désintéresser, son administration ne répondant même pas aux lettres de demande d'aide. Elle ne pouvait pas se permettre d'embaucher des mercenaires puisqu'elle n'avait pas de quoi les payer. La Dame de Daëron eut une idée originale: rejoindre la guilde de Rivelarme. Elle n'avait pas les moyens de les engager mais si elle parvenait à rallier quelques camarades, peut-être pourraient-ils lui rendre gratuitement service un jour prochain, quand les malandrins reviendraient piller ses terres?

Laissant l'intendance des terres à son père, Nessa décida de s'envoler avec ses deux compagnons d'aventure vers Agharta, secrètement heureuse d'échapper à sa vie monotone de Dame de Daëron pour retrouver l'aventure et la liberté.



À propos de vous

Pseudo / Prénom : Adeliane
Âge : 39 ans
Hobbies : jdr (table et forum), cuisine, jardinage, équitation, voyages, lecture...  

Parlez nous de vous : Rien à rajouter  Very Happy  

Origine de votre avatar : Little Huntress - J P Vilela

Depuis combien de temps fais-tu du rp ? Longtemps

Comment as-tu connu le forum ?  Top Site

Que penses-tu de celui-ci ? Très beau, l'univers est complet, il y a de la place pour bien s'amuser.

Cranä Legends ©️ Fiche personnage
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nessa Daëron, Dame chasseresse Sam 19 Nov - 11:12
Bonjour Nessa !
Alors je trouve ta fiche très bien faite, ça fait plaisir de voir cela Very Happy
Tu as bien intégré l'univers du forum, et je vois que tu es allée chercher des informations sur la base de données pour ton histoire, il n'y a aucune incohérence, on a l'impression que tu as fait le forum avec moi 0_O
Nous ne sommes pas habitués à avoir des membres aussi matures alors c'est juste super (et oui comme quoi même de grands adultes font du rp Carlyle !) ^^

Ton histoire est très intéressante, elle est sans fioritures et expose les tenants et aboutissants avec une grande fluidité (surtout que c'est dans une région que j'apprécie). Tu as eu la bonne idée de mettre ton animal totem ici, du coup tu n'auras pas besoin de le présenter dans ton journal de bord dans la section atout unique, tu n'auras qu'à rajouter en dessous de galadrim "Animal totem" et mettre le nom et la nature de ton compagnon. Smile
Je vois aussi que tu vas aller à Agharta, c'est avec un grand plaisir que je te rencontrerai en RP !

Pour moi tout est bon. Je t'invite à aller faire ton journal de bord, ce n'est pas très long, et il permet de résumer ton personnage pour les autres, et devra être mis à jour durant ton aventure. Après cela tu pourras commencer à RP. Si tu as des questions n'hésite pas surtout !

P.S : Ce n'est point Rivelame mais RivelaRme, même si j'avoue que le premier marche bien aussi !
Ah oui, pour les lettres de demande d'aide, je n'étais pas au pouvoir à ce moment-là, j'étais occupé à récupérer mon trône face au traître Tündal Sigürdval, mon oncle. Wink
Ürsus comme dans L'Homme qui Rit ? ^^
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 25/10/1993
Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nessa Daëron, Dame chasseresse Sam 19 Nov - 12:56
Bienvenue Nessa ! Superbe fiche, j'ai adoré la lire Smile
Je n'ai rien de plus à ajouter, si ce n'est te guider comme mon confrère vers la création de ton journal de bord. Si tu as du mal ou des questions concernant le système de profil du forum, n'hésites pas à poser des questions, je me ferais une joie d'y répondre ! o/

PS : Ursus ♥️ Peut-être juste une référence aux ours Smile
avatar
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nessa Daëron, Dame chasseresse Sam 19 Nov - 22:21
Merci pour vos compliments!

Vous seriez surpris du nombre de "vieux" qui trichent sur leur âge pour jouer sur des forums même du genre Harry Potter. J'ai aussi joué à des MMORPGs (surtout LOTRO), la moyenne d'âge était proche des 35 ans... Sur le serveur RP. Le plus vieux chasseur de Pokémons que j'ai rencontré a près de 80 ans. Quant au jeu sur table dans mon association il y en a pour tous les âges, mais les rôlistes les plus assidus ont plus de 35 ans. Les plus jeunes jouent plus à Magic Wink

J'ai beaucoup employé les descriptions du monde mais d'une ça me permet de m'imprégner de l'univers, de deux je sais d'expérience qu'un personnage avec un BG bien ficelé donne des idées de scenarii bien tordues aux MJs et de trois toutes ces informations sont là pour servir, non? En tout cas je suis contente que ça vous plaise, j'ai passé un temps fou à l'écrire Very Happy

Pour ce qui est de l'emplacement de l'animal totem je l'ai mis sur la présentation car j'ai pensé qu'il était presque aussi important pour un chasseur que l'est son galadrim.

Au sujet les lettres il y a effectivement des chances qu'avec tout le chamboulement elles soient passées au second plan. De plus ce qui peut paraître vital pour un hobereau de campagne est plus anodin pour un ministre ou un roi, surtout en temps de trouble.

Ürsus? Je n'ai pas vraiment réfléchi, le nom est venu comme ça. C'était l'inspiration du moment.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nessa Daëron, Dame chasseresse
Nessa Daëron, Dame chasseresseVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fàqqôriönîx, la chasseresse noire.
» [Niort 1458] Mariage de Messire Emeric et Dame Lisou
» La troupe de dame Iseult
» strat dame Vashj
» Chasseresse Alvara Spe Précision