Partagez|
Harùkas, Enfant de la Nature
avatar
Âge : 21
Date de naissance : 08/06/1996
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 12/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Harùkas, Enfant de la Nature Mer 14 Déc - 22:18

Cranä Legends © Fiche personnage


L'hôte silmérian

Nom : Harùkas
Sexe : Masculin
Date de Naissance : Deuxième Âge de Cranä Noirsoleil An 138
Âge : 20 ans
Discipline : Chasseur
Élément : Foudre
Allégeance : Lufénia
Guilde : Aubenoire

Aspect physique :1m90
70kg
Cheveux blancs mi-longs
Yeux noisette
Barbe naissante blanche elle aussi
Svelte, musclé et poilu dû à son état et à sa vie en forêt il est agile,furtif et féroce grâce à son éducation chez les wargs; il possède des réflexes que certains qualifieront de sursilmérian et ils auront sûrement raison puisqu'il s'agit de réflexes de bêtes
Armure de fourrure  fabriquer à partir de ses chasses principalement un pantalon et une peau sur les épaules
Il possède également un brassard en métal sur le bras gauche dont on ne connaît pas l'origine,
Arc et flèche « offertes » par les dryades (en réalité il a fabriqué son arc lors de son éducation chez elles)
Dague « sacrificiel » qu'il a obtenu au temple de Lufénia
Épée en acier trempé qu'il a « trouvé » lors de son voyage
Possède le médaillon en argent et kyanite de Hylénä autour de son cou
Son carquois est fabriqué à partir de peau de ses proies

Caractère : Méfiant ne fait confiance à personne sauf son galadrim et son « frère »
Alerte toujours sur le qui vive
Sauvage
Proche( très proche) de la nature
Vif comme l'éclair, instinctif, téméraire, spontané, sanguin, compulsif, fougueux, habile, leste, bestial, distant, hirsute, rusé. Ses « qualité » sont visibles tant bien au niveau de son mental que de ses actes
Son « métier » de chasseur l'a rendu habile et à même de travailler la peau et de cuisiner

Relation avec le galadrim : Hylénä et Harùkas ont tissé un lien très fort durant le voyage vers Agrima. Celui-ci la considère comme sa sœur ; en effet ils leur arrivent de se disputer comme le feraient un frère et une sœur. Cependant Harùkas ressent toute l'affection que lui porte Hylénä et il la lui rend bien !



Le galadrim

Nom : Hylénä
Sexe : Féminin
Race : Värdas
Élément : Eau

Aspect physique :  Elle ressemble à une jeune fille au détails prêt que ses cheveux sont d'un bleu profond tout comme ses yeux et le croissant de lune qu'elle a au niveau du nombril.
Pour ce qui est de sa tenu il s'agit ni plus ni moins que d'un corset bleu et blanc avec des liserai d'or, d'une jupe bleue avec une bande blanche, d'une ceinture bleu foncé avec une boucle d'or, de grande chaussettes blanche, de bottines bleues avec un liserai d'or, de gants blancs avec un liserai or et un liserai bleu, de manchettes bleues et d'une cape blanche.
Elle possède aussi deux sabre à la lame bleu et la garde dorée.

Caractère : Hylénä est joviale, un peu naïve ( à cause de sa perte de souvenir ), pleine de vie, joyeuse, souriante, plein d'humour (parfois mauvais), bavarde, malicieuse, joueuse et parfois susceptible.
Elle est assez protectrice.
Elle a un caractère bien trempé.

Relation avec l'hôte : Hylénä est très protectrice avec son hôte et le familier totem qui l'accompagne et ce depuis qu'elle la sauvée de la noyade. Elle se considère un peu comme sa grande sœur et n'hésite pas à faire des remarque parfois désobligeante. Elle s'entend très bien avec son hôte et considère son familier comme un petit animal de compagnie. Elle aime provoquer Harùkas ou Garäfaìn et ainsi enclencher des petites disputes, qu'elle « gagne » toujours car elle joue sur le fait qu'elle est un peu susceptible et culpabilise ainsi Harùkas. Malgré c'est petites chamailleries l'amour débordant qu'elle porte à son hôte et au familier qui l'accompagne est très nettement visible. Cette amour semble d'ailleurs être réciproque, du moins avec son hôte.

Anecdote sur la vie du galadrim : Hylénä fut le galadrim de nombreux guerriers, malheureusement son dernier hôte avant Harùkas péri au combat  effaçant ainsi tous les souvenirs de ses hôtes passé.




Le Familier Totem

Nom : Garäfaìn
Sexe : Mâle
Race : Warg

Aspect physique : 1,50m au garrot 2,50m du bout du museau au bout de la queue
150kg
robe blanche avec une encolure gris un peu plus foncé
Yeux vairons un bleu et un jaune
Musclé, rapide, agile, féroce, puissant, furtif.
Une truffe noire
Une gueule serti de 42  grandes dents acérées dont quatre canines qui font froid dans le dos
Une queue droite assez longue de 45cm


Caractère : Garäfaìn possède tous les traits de comportements d'un loup, c'est à dire un esprit de meute, une méfiance envers les étrangers, etc...
Toujours sur ses gardes, il est vif, sauvage, bestial, rusé.
Même s'il est calme, doux et inoffensif en général ; il peut, si la situation l'exige ou si il sent que lui ou Harùkas est menacé, devenir agressif, menaçant et impitoyable.

Relation avec Harùkas : Harùkas et Garäfaìn sont comme deux « frères », ils sont très fusionnels et certaines personnes auront du mal à comprendre comment un silmérian peut être aussi complice avec un warg.
Leur complicité a atteint un tel niveau qu'ils se comprennent d'un regard .
Lors de bivouac Garäfaìn sert de « couverture » à Harùkas mais aussi de garde.
Malgré leur complicité, Garäfaìn voit Harùkas comme un être fragile, moins fragile que les autres silmérians mais fragile quand même, il prend alors le rôle de grand « frère » protecteur même si Harùkas et lui on exactement le même âge. Cette aspect protecteur tape un peu sur les nerfs d'Harùkas qui voudrait être traité d'égal à égal avec son « frère ». Une saine rivalité c'est installé entre les deux « frères » pour ce qui est de la chasse, rivalité qui les obligent à se surpasser tant en ingéniosité qu'en technique de chasse, d'approche, de déplacement en tout genre et de furtivité.


Relation avec le galadrim : Garäfaìn était au début assez méfiant et craintif face à cette jeune fille qui apparaissait  du médaillon de son « frère ». Néanmoins le peu de temps passé ensemble semble avoir installé une relation de confiance entre les deux. Il arrive souvent qu'Hylénä joue avec Garäfaìn en lui jetant le bâton par exemple, ce qui laisse interdit Garäfaìn qui n'a pas été habitué à être traité comme un vulgaire chien de compagnie. On peut d'ailleurs remarqué que ce traitement l'embête et provoque une réaction plutôt néfaste envers le galadrim mais celle-ci semble ne pas être inquiète. Garäfaìn apprécie néanmoins fortement quand, toujours en le traitant comme un animal de compagnie, Hylénä lui flatte l'encolure et lui gratte derrière les oreilles ; c'est d'ailleurs pour cette « récompense » que Garäfaìn accepte de rapporté le bâton... Cette attitude de jeu qui s'installe entre le warg et le galadrim est souvent critiquée par Harùkas qui pense toujours que ce n'est pas le moment de jouer.



Histoire


Noirsoleil 138, à l'orée de la forêt d'Üpsala en direction de la montagne solitaire de Durzag.

"Ouiiin, Ouiin !" gémit le nouveau né.
"Je ne peux pas m'y résoudre, annonça la femme, c'est trop dur."
"Il le faut ma chéri, le clan ne peut pas accueillir une nouvelle bouche à nourrir, pas maintenant. Soit on l'abandonne ici soit le chef va le tuer, au moins il a une petite chance de survivre, la rassura l'homme."
" Mais c'est la chair de ma chair ! "
"Laisse je vais m'en occuper"
...
C'est ainsi que fut abandonné celui que l'on nommera Harùkas.

Une famille de Warg passant par là entend les cris de l'enfant; la femelle s'approche tout doucement de l'enfant et le prend dans sa gueule et l'amène à ses petits pour les nourrir mais le rejeton de la portée, le warg blanc aux yeux vairons, se dresse entre le festin et sa fratrie. La mère décide donc de prendre le nourrisson avec eux, celui ci remplacera le petit qu'elle a perdu à cause des silmérians.
Pendant ses jeunes années, Harùkas vit telle un warg apprenant à chasser et à se camoufler.
Un lien très fort se créer entre le silmérian et la famille de warg, mais un lien privilégié semble se créer entre le rejeton et l'enfant. Ils deviennent très complice et sont inséparable.

La petite troupe se dirige en direction de la vallée blanche d'Haradrïm. Pour atteindre Haradrïm il faut cependant traverser le fleuve Dalarad.

Hurlevent 138, rive sud du Dalarad.

La petite famille attend dans une tanière improvisée le moment propice pour traverser le fleuve.
Une nuit, une immense crue causée par les intempéries inonde la tanière et emporte la petite famille. Le lendemain matin, le silmérian se réveille en pleine forêt de Prötée, au dessus de lui se dresse un visage féminin, celui d'une dryades. Pendant deux ans les dryades élève le nourrisson ainsi que son « frère » aux yeux vairons jusqu'à ce qu'il puisse marcher et parler. Les dryades lui donnent alors un nom, Harùkas qui signifie en dryade « enfant de la nature ». Apprenant à parler aussi bien en langue commune qu'en dryade Harùkas nomme son « frère » Garäfaìn, ce qui signifie « Loup Blanc ».

Pendant plusieurs années, Harùkas et Garäfaìn apprennent à « communiquer » ensemble mais aussi à respecter la nature. Harùkas apprend aussi à utiliser sa « magie », il peut grâce à l'enseignement des dryades se servir de sa foudre ; chose qu'il fait sans hésitation lorsque cela peut lui être utile.
À l'âge de 16 ans, les dryades considère qu'Harùkas est prêt ; elles l'envoient donc à Illuvalla pour qu'il aille prêter allégeance à la déesse de la nature, Lufénia/Ëra.
De retour dans la forêt,les dryades lui expliquent qu'il n'est plus tolérer dans leur communauté puisqu'il est considéré comme un homme et qu'il doit maintenant se débrouiller seul.

Harùkas remercie les dryades et part en direction d'Haradrïm avec Garäfaìn.
Malgré la peur du Dalarad, ils parviennent à le traverser : à l'aide de ses compétences de pisteur, Harùkas retrouve sa famille qui c'est établi dans la vallée blanche.Pendant quatre longues années, la famille recomposée vit paisiblement, les membres allant chasser à tour de rôle.

Doucebrise 158, vallée blanche d'Haradrïm.

Un jour où la chasse est assurée par Harùkas et Garäfaìn, la tanière familiale est attaquée par un groupe de Jarapä, en effet la peau de warg  se revend à prix d'or en ce moment.
Lorsque les deux frères reviennent à la tanière il ne trouve que du sang et des cadavres des silmérians.  Ils partent alors sur les traces des assaillants dans l'espoir de retrouver leurs famille.
Lorsqu'Harùkas et Garäfaìn arrivent au campement provisoire des Jarapä ils voient leurs frères et sœur pendu entrain d'être dépecé et mangé. La colère s'empare alors d'Harùkas et tout deux ils fondent sur le campement ne faisant aucun rescapé. Ils cherchent ensuite leurs mère mais elles est introuvable. Désespéré Harùkas fond en larmes ; c'est alors qu'apparaît une sorte d'esprit, les dryades en avait parler à Harùkas mais celui-ci n'en avait jamais vu. Cette apparition ressemble à sa mère et semble vouloir qu'il l'a suive. Harùkas se lance donc à la poursuite de ce spectre suivi de Garäfaìn, après plusieurs jours ils arrivent au Dalarad. C'est alors que l'esprit plonge dans le fleuve.
Après une courte hésitation, Harùkas fait de même ; dans le fond de l'eau il voit briller d'une lueur bleuté quelque chose.
En ressortant de l'eau, il constate que la chose brillante n'est autre qu’un médaillon représentant une tête de loup sur un fond de croissant de lune; les yeux du loup sont en kyanite, roche précieuse d'un bleu profond. C'est alors que jaillissant du médaillon apparaît une jeune femme au cheveux bleu. « Bonjour Harùkas, je suis Hylénä. Cela fait un moment que je t'attend lors de ta première chute dans le Dalarad tu avais déjà touché ce médaillon et je t'avais sauvé mais tu étais trop jeune pour que je puisse faire de toi mon hôte, mais aujourd'hui je te le demande souhaite tu faire un pacte avec moi, Hylénä galadrim de l'eau ! » Dit la jeune femme en prenant la pose. Harùkas, bouche bée, acquiesça et c'est alors qu'il devint l'hôte de la jeune Hylénä. Celle-ci l'aida et lui indiqua où pouvait se trouver les monstres qui avaient massacré sa famille.  Pour ce qui de sa mère elle n'en avait aucune idée.

C'est dans l'espoir de retrouver ces silmérians qu'Harùkas, Garäfaìn et Hylénä partirent en direction d'Agrima.
Arrivé à Agrima, Hylénä indiqua à Harùkas la guilde d'Aubenoire dans laquelle il pourra trouver de l'aide pour sa quête.

À propos de vous


Pseudo / Prénom : Kbee666/Clément
Âge : 20 ans
Hobbies : Jeux Vidéos, lecture ( surtout fantasy et Sci-Fi), jdr papier

Parlez nous de vous : Heu... Je crois que c'est à peu près tout, pour être sérieux je suis étudiant en prépa (ce qui me prend beaucoup de temps )

Origine de votre avatar :  Harùkas :https://fr.pinterest.com/pin/146015212898169894/
Hylénä : https://fr.pinterest.com/pin/434667801521440079/
Garäfaìn : http://impalae.deviantart.com/art/no-more-hiding-495043967?q=impalae&qo=150

Depuis combien de temps fais-tu du rp ? J'ai commencé en 2015 avec Pathfinder puis je suis maintenant sur 3 jdr dont un où je suis le MJ

Comment as-tu connu le forum ?Via un de vos membres Paztel qui est une connaissance

Que penses-tu de celui-ci ?L'univers m'a fait accrocher et le boulot monstre qui a été réaliser m'a donné envie de faire partie de l'aventure. Je trouve ce forum vraiment cool et travaillé; les membres semble actif et je pense qu'il y a un vrai gros potentiel dans ce forum !

Cranä Legends © Fiche personnage
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harùkas, Enfant de la Nature Jeu 15 Déc - 11:02
Bienvenue Harukas !
Très bonne idée de Paztel de t'avoir parlé de nous, plus on est de fous plus on rit ! Cool
Tu es le troisième chasseur inscrit, décidément cette classe a la côte !

Je te laisse finir ta fiche. N'hésite pas si tu as des problèmes ou des questions surtout. Very Happy
avatar
Âge : 21
Date de naissance : 08/06/1996
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 12/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harùkas, Enfant de la Nature Ven 20 Jan - 18:11
Bon bah voilà, après relecture il me semble que ma fiche est complète. Je laisse donc les gentils admins ( comment ça lèche botte ??? Laughing ) valider mon perso pour que je puisse enfin commencer un RP.

_________________
"Je ne suis pas un saint ermite, je n'ai pas que fait le bien dans ma vie. Mais à choisir entre deux maux, je préfère ne pas choisir du tout."
Geralt de Riv, Le Boucher de Blaviken

Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu de Andrzej Sapkowski
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harùkas, Enfant de la Nature Ven 20 Jan - 18:45
Je te valide Harukas ! Bienvenue parmi nous ! pirat
Je t'invite à aller faire ton journal de bord avant de commencer à rp, ça ne te prendra pas longtemps. Wink
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Harùkas, Enfant de la Nature
Harùkas, Enfant de la NatureVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Crime "contre-nature"
» [Fête] Les Gardiens de la Nature vous invitent...
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» Un enfant humain rp
» L'enfant sauvage