Partagez|
Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis
avatar
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Jeu 19 Jan - 14:30

Cranä Legends © Fiche personnage


L'hôte silmérian - Aelyssa Mantelumière

Thème musical : LOTR : The Departure Of Boromir

Sexe : Féminin.
Âge : 24.
Discipline : Chevalier.
Élément : Lumière.
Allégeance : Psyölingas.
Héritage : Fille de l'illustre Juge Balduin le Grand, de la cité d'Öpalis. Sœur d'Hector des Monts Brumeux, d'Hÿlandyl. Tous deux décédés.
Statut : Juge d'émeraude, de la confrérie d'Öpalis.

Aspect physique : Aelyssa, ou Aelys tout simplement, a prise énormément des aspects physiques de son défunt père, malgré qu'on y retrouve quelques attributs de sa mère, également décédée. Ses cheveux sont bruns, raides et le plus souvent sa chevelure se fait sauvage, retombant négligemment devant ses yeux, à l'instar de sa mère. Elle est bénie de grands yeux bleus très clairs, qui a contrario de son père, semblent emprunts d'une douce gentillesse. Son visage est fin et ses traits harmonieux, bien dessinés, relevant une délicatesse outrancière qui semble appeler à un besoin de protection - dont elle n'aurait pourtant cure, le teint pâle cependant, il est certain qu'elle n'a pas grandit dans une région très ensoleillée. Ses lèvres sont fines, avec un sourire chaque fois fugace qui vient souvent se dessiner aux coins des lèvres.

Elle mesure un peu moins d'un mètre quatre-vingt, les jambes longues, la taille fine même si celle-ci est marquée par une musculature bien présente entourant ses formes très féminines, elle ne semble en tout cas pas dépourvue de capacités physiques. Élancée, sa démarche ne possède cependant aucune attitude particulière, simple, à l'image de tout ce qui semble visible sur elle, pas de maquillage ni de parfum abondant, simplement l'odeur d'une peau proprement savonnée.

Elle a à peine la vingtaine à première vue, bien qu'elle ai de quatre ans dépassé ce cap et sa personne est faite d'une voix douce, calme et posée, douée une attitude assez discrète qui ne cherche pas particulièrement le regard des autres. Elle porte une chaîne en or autour du cou, dont le joyau d'émeraude trône sur son plastron, symbole de son rang privilégié. Le plus souvent vêtue de tissu ou de cuir, elle préfère les vêtements ni trop serrés, ni trop amples pour lui accorder le confort dans son armure de plate. Enfin, elle porte constamment la précieuse épée d'acier léguée par son père, située à sa hanche gauche dans un long fourreau ouvragé, gravé d'un fin filigrane en saphir, avec une dague d'argent à l'opposé comme « second couteau ».

Caractère : Aelys est jeune et dernière née d'une lignée prestigieuse, ce qui a tendance à laisser croire à ses pairs qu'elle est bien aisée, prétentieuse et naïve, pourtant cette naissance noble cache un revers douloureux et fort cruel. Car Aelys a très tôt perdu ses deux parents, sa mère d'une crise cardiaque et son père tué sauvagement au combat quelques années après, alors qu'elle était toute jeune. Ce n'est que plus tard qu'elle apprit l'existence d'un frère, Hector, né d'une relation extra-conjugale avec une Sovengär, devenu chef de la rébellion, mais il mourut là encore avant qu'elle ne puisse le connaître. Depuis toujours, on l'éduqua pour être un chevalier digne de son défunt parent et l'aura de Balduin plane au-dessus d'elle comme une épée de Damoclès et une malédiction, puisque élevée par une juge et chevalier, parmi des chevaliers, on attendit toujours d'elle qu'elle fasse la fierté de Balduin le Grand, l'un des juges les plus héroïques et les plus valeureux de l'histoire de la Confrérie, d'Öpalis et pour beaucoup, de toute la chevalerie silmériane.

On ne cessa de lui conter ses exploits, sa grandeur, son honneur, ses valeurs, son caractère courageux, incorruptible et sa férocité face aux ténèbres - évitant d'évoquer son faible pour les femmes et son caractère coureur de jupons. Cette aura oppressante et les attentes sévères de ses pairs, qui n'imaginaient pas moins de sa part, et surtout pas l'échec, firent qu'Aelys grandit dans un climat d'épreuves, de manque d'affection et d'injustices, garnie de doutes et traitée comme l'ombre d'un homme qui avait marqué la cité et dont elle ne pouvait, jeune fille qu'elle était, être décemment l'égal. Le fait qu'elle soit fille n'y changeait rien et elle souffrit beaucoup de ces rappels constants et ces regards inquisiteurs, ne lui pardonnant pas le moindre faux pas et pas la plus petite bêtise qui semblerait normale venue d'une enfant.

On peut dire qu'elle fut endoctrinée aux valeurs et aux traditions de la chevalerie avec rudesse, ce qui en fit une femme stricte, disciplinée, compétente et pleine d'humilité, mais aussi noyée de tristesse et dans une remise en question si constante et s'imposant finalement elle-même de telles exigences que cela en devenait maladif, insupportable. Aujourd'hui, elle s'efforce de poursuivre la gloire de son père et être digne de son nom. Malgré tout, elle s'avère curieuse, envieuse des plaisirs de la vie et de la toute simplicité, appelant au fond de son coeur l'anonymat et la tranquillité, néanmoins sa condition de juge aux affaires inter-contrées et ses obligations font qu'elle se montre, elle s'y efforce, infaillible et chevaleresque en toute situation.

Elle exècre l'injustice dans toutes ses formes, de l'humiliation inacceptable, à l'agressivité gratuite, les passages à tabac à plusieurs contre un, même si la victime est un homme coupable et refuse de se soumettre aux idéaux de vengeance et de rancœur. Justice allant de pair avec la liberté d'être et d'exister, elle est favorable au sens idéologique de cette quête, un principe philosophique, juridique et moral fondamental en vertu duquel les actions doivent être sanctionnées ou récompensées en fonction de leur mérite au regard du droit, de la morale et de la vertu. Fondamentale à la vie en communauté et à la civilisation, elle résume sa croyance en une citation d'un célèbre chevalier : « La justice est la disposition par laquelle on donne, d’une perpétuelle et constante volonté, à chacun son droit », ce qui la porte vers une justice davantage réparatrice, dont l'objectif sera alors la restauration du lien entre les différentes parties impliquées afin de rétablir la paix dans la communauté.

Véritable paladin, terme employé pour les plus vertueux chevaliers au service de la lumière et vouant une foi incorruptible envers Psyölingas, la Grande Déesse, elle se fait un devoir d'éradiquer les créatures maléfiques et de traquer les adorateurs des ténèbres dans leurs antres les plus reculés. Contrairement à beaucoup de chevaliers, surtout les conservateurs, elle n'est pas renfermée sur les seules traditions et les principes de vie du siècle passé, jeune et donnant raison au besoin d'évoluer, elle ne se montre pas revêche à quiconque n'est pas en accord avec ses croyances et fait exemple de tolérance, ce qui la rend très curieuse de tout. Elle ne craint pas la pauvreté, se met au service des opprimés, défend ses compagnons et voit dans le sacrifice de soi-même l'aboutissement de la condition du chevalier. Il va de soit qu'elle a embrassé tous les voeux de la chevalerie : loyauté, prouesse, sagesse et mesure, largesse et courtoisie, justice, défense, courage, foi, humilité et franchise.

Relation avec le galadrim : Aelys a su donner toute sa confiance à son Galadrim, dont elle est certaine de la loyauté et de ce lien semblable à une relation de parenté. Un Galadrim qui malgré son apparence effrayante et enflammée, s'avère paradoxalement fort posé, calme et bienveillant, lui servant d'excellent conseiller en tout lieu. Elle voit chez le descendant des dieux un protecteur, qu'elle sait capable de veiller sur elle au besoin et la protéger de ses plus sournois ennemis, comme lors des batailles.

Du fait qu'elle soit peu expérimentée dans l'art de la vie et de la guerre, souvent en proie au doute, cette présence très masculine la rassure et la réconforte dans le manque de son père qu'elle n'eut jamais connu, l'encourageant à palier son manque d'expérience par sa fougue et sa soif de justice. Elle ne fait aucun amalgame entre son parent défunt et cet être extraordinaire, il s'agit davantage d'une présence de substitution, sans affiliation ambiguë. Elle lui donne son écoute et sans mauvais sens à cette idée, Lövhos fait figure de compagnon de garde, qui la met aux aguets en cas de danger et lui souffle sa méfiance face aux individus vils.  




Le galadrim - Lövhos

Nom : Lövhos.
Sexe : Masculin.
Race : Aetherö.
Élément : Feu.

Aspect physique : Très grand et encore plus impressionnant, Lövhos est un galadrim assez effrayant, fait de roche et de feu, le revêtement de son corps scintillant par endroits lui donne l'apparence d'un métal fondu avec des minéraux volcaniques. Cette même peau étrange tombe en tunique et couvre l'avant et l'arrière de son corps.

De nombreuses grandes piques sortent de son corps, particulièrement de ses épaules où les proportions sont toutes autres encore. Il semble très fort et très bien bâti, mais le plus impressionnant reste son visage, aux yeux et à la bouche de lave, dépourvu de nez, son crâne est à moitié ouvert à l'arrière et laisse transparaître le magma, une plaque rocheuse ou métallique, difficile à dire, recouvre le reste et fait un plat, à la manière d'une plateforme tectonique.


Caractère : Lövhos, aux vues de son apparence volcanique, pourrait tout avoir du galadrim enhardi et enragé, colérique, pourtant il n'est rien de tout ça et va à contre-sens de son physique que l'on qualifierait aisément de monstrueux. Cet être divin est très posé, calme, agréable et doux, il traite son hôte avec égard et respect, se montrant très compatissant et protecteur à souhait. Véritable samaritain des dieux, il s'est adapté à son hôte et sa volonté justicière, ne se montrant violent et agressif qu'en face d'un adversaire de son hôte.

Il n'est pas à proprement parlé un héros qui va vouloir aider tout et tout le monde face à l'injustice, à vrai dire, cet élan protecteur est uniquement centré sur son hôte, qu'il veut aider dans sa tâche et sur qui il tient à veiller. Assurément meilleur que la plupart des silmérians, il ne fait preuve ni de vice, ni de dureté, ce qui l'affuble d'un esprit optimiste, toujours là pour pousser son hôte à remonter la pente et à ne pas se décourager. Il s'avère tout de même, dans sa manière très soucieuse d'accompagner de son hôte, héroïque à ses cotés.

Cependant, si l'heure du combat a sonné, il se découvre robuste, brutal et féroce, affrontant ses ennemis sans égard pour leur condition, les châtiant à juste mesure et même encore davantage de ce qu'ils méritent, ou de ce qu'Aelys considère qu'ils méritent.

Relation avec l'hôte : Pour Aelys, Lövhos est un parrain, un mentor, un ami et un protecteur, toujours prompt à veiller sur elle et sur son bien être, sa santé et sa combativité. Il ne l'abandonne jamais, certes pas physiquement car il lui est lié, mais même d'un point de vue psychologique et spirituel, il la soutient en tout temps et la pousse toujours à aller au devant des difficultés et des dangers, à accomplir les épreuves qu'elle s'impose ou que la vie lui impose.

Toujours prêt à s'incarner pour être le rempart sa protégée, c'est un farouche défenseur, qui se met dans une noire colère dès lors qu'il est fait du mal à la dame. Lövhos se fait un devoir de l'encourager et l'appuyer contre vents et marées, et à force de la côtoyer, il a développé une forte affection à son égard, comme il n'en connu avec aucun autre hôte passé, jusqu'à peut-être, prendre le risque de perdre un siècle de son existence pour préserver sa bien aimée.




L'Equipement


Aelys est pourvue d'un équipement d'exception, inhérent aux grands chevaliers de Cranä, on note tout de même qu'une bonne partie de cet équipement est l'héritage véritable de son père, ce qui le rend particulièrement précieux car seul vestige de ce parent qu'elle n'a jamais connu que par la réputation et les récits héroïques.

Elle porte l'épée de son père, grande et large garde au modèle chevaleresque dont la lame s'allonge et est parfaitement affûtée, de quoi trancher ses ennemis. Elle est connue parmi les chevaliers d'Öpalis pour être la seule femme combattante à se servir du fléau d'arme comme seconde arme fétiche après l'épée.

Armure de plate cristalline : Reforgée pour la jeune femme, cette armure léguée par son père est une formidable oeuvre de forgeron, faite de plaques d'acier, ces mêmes plaques furent composées avec des cristaux élémentaires comme puissants minéraux provenant de Pülsar, le sanctuaire de cristal. On dit qu'en ces lieux, Balduin affronta de nombreux dangers et remporta de grandes victoires sur l'illusion et le mal, sauvant les Nöctocors, le clan de cette région. En récompense, on lui offrit parmi les plus précieux et puissants cristaux connus, dont il se servit pour faire forger l'armure qui appuya maintes autres victoires.

Particulièrement robuste, cette armure à la faculté d'être très légère à portée, grâce à la composition magique des minéraux, offrant par cela et la méthode d'assemblage en sangles ouvragées une grande liberté de mouvement et une bonne rapidité d'action. Son second atout est sa résistance extraordinaire aux armes et aux chocs, faisant de cette armure le fer de lance du véritable chevalier. Grâce à l'ingénieuse méthode d'assemblage pensée par l'illustre forgeron à son origine, il est possible au chevalier de s'en équiper seul sans trop de mal, dès lors qu'il a un peu de temps devant lui, ce qui est un atout conséquent pour ce type d'équipement.

Le Bouclier des Justes : Pièce maîtresse de l'équipement d'Aelys, là encore en héritage de Balduin, ce bouclier aurait selon la légende été forgé cent ans auparavant lors de la grande guerre, ce qui est aisé à croire quand on voit la qualité rarissime de sa fabrication et les superbes motifs qui en font la splendeur. Un chevalier de l'époque de la guerre, sculptée dans le métal du bouclier, mains croisées au-dessus d'une autre sculpture prenant étrangement forme d'une garde d'épée en pointe, symbolise la vertu et la foi, accompagné des rayons d'un grand soleil à sa droite et d'un nuage brumeux et épais à sa gauche, ces deux face symbolisant la dualité, à savoir la Lumière et les ténèbres, la clarté et l'ombre, la réalité et l'illusion et surtout, la dualité silmériane.

Une telle pièce n'est pas sans posséder des atouts, dont la prise en main d'exception et la forme de rempart, mais c'est sans parler de son pouvoir : il est absolument indestructible, par toute arme, tout élément ou toute chose sur terre comme divine. Conçu pour la guerre contre les forces maléfiques d'Agrima et ses alliés hôtes et galadrims, il résiste aux éléments des dieux comme des hôtes et aux pressions titanesques, rien ne peut le briser, le couper ou juste l'érafler et même le temps n'a pas d'emprise sur sa beauté et sa netteté. Il s'agit sans conteste de l'outil de défense par excellence.

L'Artefact possédé par Aelys n'est autre que son joyau d'émeraude, symbolisant son rang de Juge des affaires inter-contrées à Öpalis, il s'agit bel et bien d'un artefact auquel fut insufflé le pouvoir de résister aux sombres ténèbres, l'élément opposé à la Lumière. Destiné aux chevaliers-paladins, ce bijou fièrement porté est le symbole de la chevalerie et de l'ordre face au chaos recherché par les êtres vils de ce monde en déclin.



Histoire


I Tu croiras en tout ce qu'enseigne l'école de la Lumière et observeras tous ses commandements.

II. Tu protégeras les nécessiteux et t’élèvera conter l'oppression sans égard pour ses raisons.

III. Tu auras le respect de toutes les faiblesses et tu t'en constitueras le défenseur.

IV. Tu aimeras le pays où tu es né.

V. Tu ne reculeras pas devant l'ennemi.

VI. Tu feras aux adversaires de la Liberté et de la Lumière une guerre sans trêve et sans merci.

VII. Tu t'acquitteras exactement de tes devoirs féodaux, s’ils ne sont pas contraires aux lois de la Lumière et de ta Cité.

VIII. Tu ne mentiras point et sera fidèle à la parole donnée.

IX. Tu seras libéral et fera largesse de tous.

X. Tu seras, partout et toujours, le champion du Droit et du Bien contre l'injustice et le Mal.



[Histoire à venir.]



À propos de vous

Pseudo / Prénom : Lili.
Âge : 27.
Hobbies : JDR, dessin, bouquiner, la danse.

Parlez nous de vous : J'aime le chocolat et la fantasy.

Origine de votre avatar : Knight by Castaguer93 via DeviantArt. Et pas Devianart (n'est-ce pas les frères Val ?).

Depuis combien de temps fais-tu du rp ? 9 ans.

Comment as-tu connu le forum ? Par Valdemàr, une de plus.

Que penses-tu de celui-ci ? Le contexte est complexe à appréhender, beaucoup d'informations éparpillées, ce ne fut pas évident à assimiler. A part ça, très intéressant et enrichi, une esthétique agréable, une base de données bien remplie, du gros travail assurément.

Cranä Legends © Fiche personnage
avatar
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Jeu 19 Jan - 14:52
Te voilà, une bonne chose de faite !

Et je te zut, je dis devianart si je veux, je suis roi. *la grosse tête*
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 25/10/1993
Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Jeu 19 Jan - 15:22
Salut et bienvenue sur Cranä Legends !!

Encore une connaissance de Valdemàr ? Décidément ça en fait du petit monde Smile Pour notre plus grand plaisir !

Enfin un chevalier ! Bon courage pour la suite de ta fiche !
avatar
Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Jeu 19 Jan - 19:24
Je te zut toi-même.

Merci Arshräm.
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Ven 20 Jan - 1:02
Aaaaaaaah enfin une autre femme, et chevalier en plus ! Cool (Valdemàr reconverti en agent de publicité pour le forum xD).
Bienvenue à toi et hâte de te voir en rp ! pirat
avatar
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Ven 20 Jan - 9:02
Citation :
Aaaaaaaah enfin une autre femme

Odieux pervers. Tu seras fouetté.
avatar
Âge : 24
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis Ven 20 Jan - 14:12
Je ne fais qu'exprimer ma joie face à ce cruel manque de parité u_u
Et la loi c'est mwa ! #Dredd
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'Öpalis
Aelyssa Mantelumière, Chevalier d'ÖpalisVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chevalier de la mort
» Dédicace au chevalier Martineau
» Chevalier Paladin enfin peint
» Chevalier du Grall (essai de peinture type kilt)
» Chevalier pégase bretonnien