Partagez|
Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée
avatar
Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée Mar 14 Fév - 22:57

Cranä Legends © Fiche personnage


L'hôte silmérian

Nom : Mÿrilda Aenyebleid
Sexe : Féminin
Âge : 28 ans
Discipline : Guerrier
Élément : Vent
Allégeance : Psyölingas
Guilde : Aucune

Aspect physique : «  Mÿrilda est une magnifique jeune femme. Son entraînement lui permet d'avoir une silhouette élancée et athlétique, ce qui lui a valu le surnom d'Hirondelle. Ses déplacement sont vifs et précis tout comme le sont ses attaques. Son mètre soixante-cinq lui permet de facilement passée inaperçu et ainsi avoir l'avantage au combat. Son allure guerrière est renforcée par son armure en fourrure et acier formant sur son poitrail une magnifique tête de loup dont les yeux sont des rubis. Cette armure aurait appartenu à toutes les femmes de sa famille et malgré son bannissement elle l'a conservée. Mÿrilda est une guerrière mais elle n'en reste pas moins une femme, chose dont on ne peut pas douter en la voyant. En effet, elle possède de long cheveux rouge feu et de grands yeux verts profonds désormais devenu argenté ; sa poitrine bien qu'assez généreuse ne l’handicape pas lors des combats mais déstabilise parfois ses adversaires. Son armure est compléter au niveau des bras, lui offrant une meilleure protection. Son bras droit est cependant entièrement recouvert et il est dit qu'elle aurait un tatouage sur ce bras mais personne ne l'a encore vu cette information vient uniquement de la ballade. »
Préface de La Légende de l'Hirondelle écrite par Urdefeld Deithwen

Caractère : « Bien qu'il soit difficile de cerner le caractère de l'Hirondelle, je vais ici essayer de vous en donner les grands points. L'Hirondelle est une jeune femme pleine de vie, souriante, heureuse et intelligente mais son caractère est très changeant. Cette dualité de caractère peut être expliquer par son passé difficile qui a enfoui en elle une âme tourmentée, rongée par la culpabilité et désireuse de se repentir. Lorsque c'est cette Mÿrilda qui est en face de vous, vous avez peut de chance de ressortir indemne du débat, que ce soit physiquement ou psychiquement. La part sombre de Mÿrilda en fait une femme redoutable tant au combat que lors de discussion, lors d'un combat elle réussit cependant à canaliser toute sa haine et sa culpabilité et à la diriger vers ses adversaires. Rare sont ceux qui ont vu Mÿrilda vraiment en colère et qui peuvent en témoigner encore aujourd'hui. Ce que l'on peut retenir du caractère de l'Hirondelle est donc cette dualité qui fait de Mÿrilda une femme à la fois adorable et redoutable. »
Préface de La Légende de l'Hirondelle écrite par Urdefeld Deithwen

Relation avec le galadrim : Mÿrilda considère Malsyk'nùr comme l'incarnation de ses démons intérieur et de sa culpabilité. Cependant, Mÿrilda semble commencer à se lier d'amitié avec cet être étrange; elle l’apprécie beaucoup surtout depuis qu'il lui a révélé qu'elle était la plus grande guerrière dont il avait eu la chance d'être le galadrim. Elle lui en veut un peu de l'avoir attaquée alors qu'il était sensé proposer son pacte immédiatement, et ceux même si Malsyk'nùr lui a expliqué qu'il souhaitait juste s'amuser car il adore le combat et qu'il ne l'aurait de toute façon pas tuée étant donné que cela lui était impossible car elle s'était trouvée au bon endroit au bon moment.



Le galadrim

Nom : Malsyk'nùr
Sexe : Masculin
Race : Aetherös
Élément : Ténèbres

Aspect physique : Malsyk'nùr peut prendre plusieurs forme tout comme son élément le suggère. Néanmoins il préfère prendre sa forme d' « Ange de la Mort » comme il l'aime à l'appeler. Cette forme consiste en une armure avec une capuche qui est « hantée », c'est à dire qui flotte sans que l'on puisse voir un corps physique à l’intérieur. Avec cette armure il utilise son hallebarde-faux, il s'agit d'une arme qui ressemble à une hallebarde avec à ses deux extrémités des lames de faucilles, ces lames sont d'ailleurs dissociable et Malsyk'nùr peut les utiliser comme épée. Le seul « artifice » qu'il s'autorise est ses grandes ailes d'énergies pures à l'aspect squelettique donnant du sens à la dénomination « Ange de la Mort ». Lorsque Malsyk'nùr n'est pas sous sa forme de combat il ressemble à une ombre qui plane au dessus de son hôte un peu comme un fantôme intangible mais avec des griffes qui semble bien tangible en revanche.

Caractère : Malsyk'nùr est un galadrim très joueur, à sa façon, on le considère surtout comme un être belliqueux et cruel qui aime torturé son hôte. Toutes ces affirmations sont bien évidemment fausses mais on ne peut savoir cela quand le connaissant vraiment, lui ou plutôt son hôte. Le véritable caractère de Malsyk'nùr réside dans son élément, en effet il tire pleinement avantage de son essence ténébreuse pour s'amuser à semer le doute et à manipuler son hôte, si il ne l'aime pas vraiment, mais surtout les ennemis de son hôte. Malsyk'nùr est un galadrim loyal, ce qui n'est pas courant chez les galadrims des ténèbres. Ses principales qualité son sûrement sa capacité à faire se remettre en question son hôte, ce qui lui évite souvent le pire, mais aussi son incroyable gentillesse vis à vis de son hôte et des amis de son hôte, à qui il ne peut s'empêcher de sondé l'esprit pour s'assurer de leur sincérité. Même si l'on pour ne pas le croire, l' « Ange de la Mort » aide toujours son hôte lorsque celui-ci est dans le besoin ou lui demande. En revanche, Malsyk'nùr est très à cheval sur le respect, la loyauté, la sincérité et la politesse; il veut que son hôte, s'il ne le considère pas comme son égal, l'appelle seigneur des ténèbres. Comme vous l'aurez compris, le plus gros défauts de Malsyk'nùr réside dans son ego surdimensionné. Ses autres défauts sont sans doute sa nature guerrière et fourbe qu'il aime utiliser sur tout silmérian à porté de son hôte, il ne peut s'empêcher de sondé les esprit mais si son hôte ne lui a pas demandé, Malsyk'nùr est de nature extrêmement curieux et va poussé son hôte à toujours exploré tout les recoins les plus mystérieux, ce qui peut parfois être bénéfique ou parfois faire que Malsyk'nùr doive se trouver un nouvel hôte.

Relation avec l'hôte : Malsyk'nùr a tout de suite apprécié Mÿrilda car après son attaque elle n'a pas hésité à se défendre et la même battu, chose qui lui est arrivé rarement. Depuis lors, Malsyk'nùr porte en grande estime Mÿrilda et la considère même comme quelqu'un de supérieur vu qu'elle l'a battu. Son éducation l'oblige à appelé son hôte « maîtresse ». Sa relation avec Mÿrilda c'est un peu détérioré pendant un temps lorsqu'il lui a expliqué son stratagème avant de lui proposé le pacte mais maintenant il commence à regagner la confiance de son hôte. Pour ce qui des combats, Malsyk'nùr et Mÿrilda n'ont même pas besoin de communiquer, ils sont sur la même longueur d'onde. La nature curieuse de Malsyk'nùr lui a permis de découvrir des choses dans l'inconscient de ses hôtes précédents et a transmis tout les souvenir à Mÿrilda, mais il a aussi découvert des secrets dans l'inconscient de Mÿrilda, secrets qu'il ne lui a toujours pas révélé. C'est cette nature intrusive qui à d’abord laissé pensé Mÿrilda que Malsyk'nùr était l'incarnation de ses démons et de sa culpabilité.




L'Arsenal Sanglant

La Dague Quel'Serar

Nom : Quel'Serar, la dague à rouages
Type : Dague-Fouet
Poids : 500g
Histoire : Cette dague fut donnée à Mÿrilda en gage d'amitié de la part du machiniste nain Zölger. Le nain l'a forgée avec du sombracier et un savant mélange de divers venin de Manticore, de Basilic et de Jörtules reines, mélange rare et extrêmement cher. Ce mélange fait que quiconque touché par la lame est destiné à mourir dans d'atroce souffrances. Cette arme rivalise d'ingéniosité, en effet le nain en a fait une arme unique par l'implémentation de rouages et d'une lame rétractable. Le porteur de cette dague peut s'en servir aussi bien au corps à corps qu'à moyenne portée sans la jetée car elle s'utilise comme un fouet. Son faible poids en fait une arme redoutablement rapide et discrète. Néanmoins le bruit de la rétractation peut être un défaut mais généralement lorsque l'on entend ce bruit il est déjà trop tard...



L’Épée Bâtarde Zireael, Destructrice de Nuisibles


Nom : Zireael, Destructrice de Nuisible
Type : Épée Bâtarde
Poids : 2,5kg
Histoire : Zireael signifie Hirondelle en langue ancienne. Mÿrilda nomma sa lame ainsi lors de la troisième refonte lorsque l'épée passa d'une épée longue à une épée bâtarde. La garde et le pommeau de la lame représente une hirondelle aux yeux fait en tourmaline chrome verte. Le métal utilisé pour forger cette lame fut trempé dans la glace et le feu, ensemble, permettant ainsi d'obtenir une lame indestructible, ou presque. La lame est constituée d'un alliage de mithril, d'onyx et de verredragon, lui conférant des prédisposition à l'enchantement et autre ajout magique ou runique. L'arête de la lame est gravée de 15 runes, chacune lui conférant une propriété magique ou renforçant une ou plusieurs autres runes.  Les effets magiques appliqués sur cette lame sont :
-Dégâts élémentaire ( le porteur ou son galadrim peut insuffler son élément dans l'épée qui obtient un effet en conséquence, la quantité d'essence améliore cet effet)
-Absorption d'essence ( chaque silmérian tué par l'épée à une chance de voir une petite partie de son essence élémentaire aspiré rentrant ainsi dans l'effet 1 en revanche une rune est utiliser pour chaque élément)
-Pénétration parfaite ( cet effet résulte de diverses manipulation effectué par les mages, les magelames et les arcanistes du clan Ysmiraï ainsi que la trempe feu/glace effectué lors de la troisième refonte de la lame. L'effet procure à la lame un tranchant hors du commun capable de trancher n'importe quelle armure classique et causer un effet de saignement à la cible).
Cette lame fut la première épée que Mÿrilda forgea  lorsqu'elle fut en âge, c'est à dire à 10ans. Lors de son bannissement des Sovengär, l'épée fut refondu en une chaîne que Mÿrilda devait porté en signe de honte. Ce n'est qu'une fois arrivée chez les Ysmiraï que la chaîne fut refondu en l'épée bâtarde que l'on connaît aujourd'hui, ces multiples refontes on fait perdre une quantité de métal ne permettant pas de reforger une épée longue cependant elles ont permis à l'alliage de mieux se lier et ainsi renforcer la solidité et l’efficacité de la lame.



Histoire

La bibliothèque d'Öpalis, de nos jours

« La 7ème Génération du Clan Sovengär des Aenyebleid commença avec la naissance de Mÿrilda Aenyebleid, fille de Feyda et du chef de clan Orgàïrn Aenyebleid, le 18 Hurlevent de l'an 130 du Deuxième Âge de Cranä. L'esprit de Mÿrilda fut sondé par la prophétesse  mais elle ne décela pas de destinée particulière, Mÿrilda n'était pas une élue. Deux ans plus tard, le 5 de Saitazur, Feyda donna à Orgàïrn un second enfant, un fils cette fois, du nom de Skaïrn. Skaïrn s'avéra être un élu. On sait par plusieurs sources que Skaïrn était le préféré de ses parents. Skaïrn fut entraîné comme tout les élus et Mÿrilda souhaitait elle aussi être entraînée de cette façon, chose qui est bien entendu interdite. On raconte que Mÿrilda se serait entraînée très dure toute seule si bien qu'elle serait devenu l'une des meilleures guerrière du clan. En 144, un drame frappa les Aenyebleid, d'après certaine source, Mÿrilda aurait assassiné son frère, tandis que d'autre affirme que la mort de Skaïrn ne serait qu'un accident et que le garçon serait en tort, quoi qu'il en soit le corps du jeune, âgé alors de 12 ans, ne fut pas retrouvé. Mÿrilda accusée du meurtre de son frère et de la dissimulation du corps de celui-ci aurait du être exécutée comme le voulait son père, mais sa mère s’interposa et le verdict pencha en faveur d'un bannissement définitif du clan. »
Torven An Barak, Historien Sovengär dans Histoire des Clans de Cranä Cycle IV Livre 27 Chapitre XIV : Clan Sovengär des Aenyebleid


« Tu te souviens de ça ? De toute cette histoire ? »

« Oui, ça me revient maintenant, je me souviens que nous avions lutté avec mon frère. Je lui avait affirmé être assez fort pour le battre malgré son entraînement ; il ne m'a pas crue et nous avons combattu avec nos épée que l'on avait forgée nous même. Je l'ai battu car malgré son entraînement il restait trop lent à cause de son affinité pour la Terre sûrement, je me souviens l'avoir blessée et m'être enfuie mais il ne me semble pas l'avoir tuée, j'en suis même certaine ! Je pense qu'un concurrent du tournoi à dû l'achever après avoir vu notre combat et m'a ensuite dénoncée, je reste persuadée que mon frère est en vie et je le jure je le retrouverait. »

« Je te crois ma chérie pas la peine de s'énerver, en plus on est dans une bibliothèque. Bon voyons celui-ci maintenant. »

« An 144, 11éme semaine de Noirsoleil. Cette semaine fut fructueuse, 18 contrats terminés dont deux avec des Nobles Mécène et 3 recrutement, 2 gars âgée de 19 et  25 ans et une femme de 14 ans. On voulait pas d'elle à la base mais elle s'est montrée tenace et à défié un de nos plus ancien mercenaire, et elle l'a rossée la bougresse. Le chef à donc décidé de la prendre sous son aile et d'en faire une vrai guerrière. » « An 145, 3ème semaine de Doucebrise. Cela fait maintenant plus d'un an que la petite Mÿrilda est arrivée parmi nous et elle se débrouille mieux que la plupart de nos gars. On a fêté son 500ème contrats terminé y'a deux jours et elle à décidé de s'attaquer à des plus gros contrats, elle en a marre la petite des gobelins, des griffons et des cockatrix, elle trouve ça « trop fastoche » comme elle dit, enfin bref, elle est parti hier pour Elysüm, un nain du nom de Zölger aurait besoin d'un mercenaires pour aller lui chercher ses affaires détenues par un ogre cornu dans les montagnes grises de Titaniä. La petite s'est porté volontaire tout de suite et même si c'est dangereux le chef a dit « premier arrivé, premier servi » et l'a laissée partir. »
Registre de la guilde des Mercenaires de Griffetoison


« Eh bah, que d'éloge dans ce registre, on dirait que tu leur a fait une sacré impression à ces mercenaires ! »

« Ah oui ça me revient maintenant, le combat contre le grand mercenaire que j'ai mis K.O.  en même pas 3 passes d'armes. Et le contrat avec Zölger, je m'en souvient, c'est lui qui m'avait fabriqué cette dague, il m'a dit que chez les ingénieurs d'Angerouillé il était l'un des meilleurs grâce aux outils de son clan mais qu'il les avait perdu pendant un voyage lorsqu'il s'était fait attaqué par un ogre cornu. Le contrat consistait juste à récupérer ses outils et une fois que j'avais exécuté l'ogre, je retournait vers lui. Il me remercia chaudement et me paya, et en gage de notre amitié il me donna Quel'Serar, la dague à rouage. »

« Tu en as vécu des choses avant de me rencontrer ! Te souviens tu de notre rencontre d'ailleurs ? »

« Je me souviens de la fin mais si tu connais le début je veux bien que tu me le raconte. »

« Bon d'accord, j'espérais que tu t'en souvienne mais bon tant pis.  Alors voilà, je me promenais en Hÿllandyl pour trouver de l’inspiration de mes ballades. C'est alors que je me suis fait attaqué par une meute de chacal épineux, j'ai eu le temps de me réfugier dans un arbre et heureusement mes cris t'ont alerté, toi ma sauveuse aux cheveux de feu, ma petite hirondelle. Tu passais par là je ne sais pas pourquoi mais ce fut le plus beau jour de ma vie même si j'ai bien failli mourir, en effet j'avais trouvé ma source d'inspiration jusqu'à la fin de ma vie, ce fut le coup de foudre. Je t'ai vu te battre face à cette dizaine de chacal, tu te battais merveilleusement bien, tes mouvements majestueux et gracieux, tes esquives parfaites ; mais cela n'a pas empêché un chacal de te blessée grièvement avant que tu ne le transperce. Je suis alors descendu de mon arbre et ai pratiqué les premiers secours que je connaissais ce qui m'a permis de te transporté jusqu'à mon clan. Je suis resté à ton chevet pendant plus d'une semaine et j'ai eu peur de te perdre. C'est alors que j'ai demandé une faveur à mon clan et voilà la suite tu l'a connaît. »

« Oui, ensuite une fois que je fus miraculeusement guérie, les anciens de ton clan me proposèrent de faire parti du clan, c'est à dire me faire profiter du don des Ysmiraï. Bien sûr cela étant extrêmement exceptionnel et uniquement possible car je suis, je les cite, « devenu le centre du monde du fils d'un puissant du clan », ils m'ont donné des conditions : montrer mon implication dans le clan et être prêt à endurer les 10 années nécessaire pour acquérir le don. Je me souviens que je n'avais que très peu hésité et c'est comme ça que depuis l'an 146 j'ai l'aspect de mes 16 ans. Il y a tout juste 2 ans que j'ai enfin acquis le don de façon définitive et je n'arrive toujours pas à me faire à mes yeux devenus argenté. Le jour où j'ai failli mourir, fus pour moi le plus beau jour de ma vie et le plus sombre aussi. »

« Pourquoi ? »

« Le plus beau parce que je t'ai sauvé Urdefeld et avec toi j'ai trouvé une raison de vivre mais le plus sombre car c'est le jour où j'aurais pu enfin mettre fin à ma vie et obtenir ma rédemption pour la mort de mon frère. Cependant maintenant que je suis immortelle je peux me repentir pour l'éternité et je libérerais ma conscience uniquement en mourant avec honneur au combat. »

« Bon maintenant que nous avons retracé ton histoire et que tu as retrouvé ta mémoire, laisse moi retranscrire tout cela dans mon livre. Quelle bonne idée de la part de mon père de demandé à rapatrier toutes les informations te concernant pour te permettre de retrouver la mémoire. »

« En effet, cela m'a beaucoup aidé. Mais de quel livre parle-tu ? »

« C'est un livre que j'écris sur toi, ta biographie en quelques sortes. Je l'ai appelé La Légende de L'Hirondelle. »

« Oh tu es vraiment un amour ! Je pensais il faudrait qu'on aille à Elysüm pour que j'aille voir Zölger ça lui ferait sûrement plaisir et peut être qu'il se rappellera de certaines choses sur moi. En route tu pourrais me chanter ta ballade sur ma rencontre avec Malsyk'nùr. »

« Bien sûr mon amour. De plus je meurs d'envie de rencontrer ce machiniste nain. »

    « Par un chaud jour de Noirsoleil
Mÿrilda l'Hirondelle
Dans une ruine enseveli
Sa quête la conduisit
Dans le dédale sombre
Ne voyant des créatures que l'ombre
Elle s’avançait prudemment
Mais l'attendant au tournant
Une armure hantée
Sur elle s'est jetée
Animée par une ombre menaçante
Celle-ci, avec sa hallebarde tranchante
Fouettant l'air alentour
La bloqua dans son parcours
N'écoutant que son courage
Mÿrilda la sauvage
Répondit a l'affront
Et mis, d'une passe valeureuse,
A Terre ce démon
Celui-ci d'une voix caverneuse
Expliqua qu'il était l'incarnation
D'un dieu, enfin qu'il en était le rejeton
Et qu'en ces lieux un pacte il devait proposer
A l'âme égarée qu'il l'avait terrassée
Un pacte entre Mÿrilda et Malsyk'nùr,
Car tel était son nom,
Fut sceller et un tatouage d'encre cosmique apparu
sur le bras droit de Mÿrilda.
C'est ainsi, que depuis ce jour,
L'invincible Hirondelle devint
L'hôte d'un esprit divin. »

La Ballade de L'Hirondelle

À propos de vous

Pseudo / Prénom : Vulperra
Âge : 20 ans
Hobbies : lire (surtout manga, fantasy et SF), faire du JdR, jouer aux jeux vidéos (surtout les RPGs),

Parlez nous de vous : je suis étudiante en littérature

Origine de votre avatar : Je sais plus...

Depuis combien de temps fais-tu du rp ? Pas si longtemps que ça, peut-être 2-3 ans

Comment as-tu connu le forum ? Par mon ami Harùkas

Que penses-tu de celui-ci ? Franchement... de la bombe, étant une grande lectrices de fantasy j'ai réussi assez vite à tomber à fond dans le LORE ( peut être un peu trop d'ailleurs car j'ai dû poser plein de questions à Carlyle pour mon histoire avant même de l'avoir écrite) et je penses que se forum peut aller très loin et perdurer si ses membres restent actifs, sinon j'ai bien peur qu'il tombent dans les fins fonds de l'internet

Musiques écoutées pendant l'écriture de l'histoire :

https://www.youtube.com/watch?v=d2hRTLdvdnk

https://www.youtube.com/watch?v=ASj81daun5Q

https://www.youtube.com/watch?v=qwJj2EpC8vg

https://www.youtube.com/watch?v=PHjFIwbvzo8

https://www.youtube.com/watch?v=PMpEgzofDTE

https://www.youtube.com/watch?v=zIOax_vsFKU

Cranä Legends © Fiche personnage

_________________
Par l'action, un Homme devient un Héros.
Par la mort, un Héros devient une Légende.
Avec le temps, une Légende devient un Mythe.
Et en apprenant du Mythe, un Homme passe à l'action !

avatar
Âge : 21
Date de naissance : 08/06/1996
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 12/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée Mar 14 Fév - 23:04
Eh bah c'est pas trop tôt ! Laughing  nan je déconne ravi que ton histoire soit enfin terminée.
Je suis fière d'être le premier à te souhaiter la bienvenue.
C'est fou comme tu t'es imprégné du Lore et comme à ton habitude tu as su produire quelque chose de fou.
Pressé de faire du RP avec toi ! bounce

Et cette signature... huuuuuuuum quel style ! affraid

_________________
"Je ne suis pas un saint ermite, je n'ai pas que fait le bien dans ma vie. Mais à choisir entre deux maux, je préfère ne pas choisir du tout."
Geralt de Riv, Le Boucher de Blaviken

Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu de Andrzej Sapkowski
avatar
Âge : 23
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée Mer 15 Fév - 1:43
Je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous chère Mÿrilda ! Cool
Et je remercie Harukas de t'avoir guidée jusqu'ici ! Wink
Je n'ai rien à redire sur l'histoire, tout est parfait. Je te laisse donc faire ton journal de bord avant de pouvoir rp !
avatar
Âge : 23
Date de naissance : 25/10/1993
Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée Mer 15 Fév - 7:04
Bienvenue Mÿrilda ! o/

Enfin finie cette histoire Very Happy Bon courage pour le journal de bord et la suite, hâte de RP avec toi ^^
avatar
Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Petit ajout au LORE de mon personnage Mer 15 Fév - 8:58
Tout d'abord merci beaucoup de m'avoir acceptée parmi vous.

Bon comme j'ai introduit un grand nombre de personnage je voulais ici les "présenter" graphiquement.

Orgàirn Aenyebleid, le père de Mÿrilda:



Feyda Aenyebleid, la mère de Mÿrilda:


L'armure qu'elle porte est l'armure qu'elle a transmise à Mÿrilda qui y a fait quelques ajout comme il est coutume de le faire lors de la transmission de l'armure.

Skaïrn, le frère de Mÿrilda:


Zölger, le machiniste nain et ami de Mÿrilda:


Urdefeld Deithwen, le mari de Mÿrilda:


Malsyk'nùr dans sa forme d'ombre:



Voilà j'espère que ceci vous permettra de vous faire une meilleure idée du personnage et de son background.

P.S. : J'ai mis les musiques que j'ai écouté durant l'écriture de l'histoire et je vous conseille d'en écouter quelques une en lisant l'histoire cela ne fera que de la rendre plus épique.

_________________
Par l'action, un Homme devient un Héros.
Par la mort, un Héros devient une Légende.
Avec le temps, une Légende devient un Mythe.
Et en apprenant du Mythe, un Homme passe à l'action !

avatar
Âge : 23
Date de naissance : 19/10/1993
Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 16/07/2014
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée Jeu 16 Fév - 22:55
On a la famille au complet comme ça ! pirat
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentée
Mÿrilda, L'Hirondelle tourmentéeVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première image du Bouclier Tourmenté
» Liste des effets Tourmentés
» [ACCEPTE] Steelish , Esprit tourmenté
» Soirée tourmentée
» [GW1] Arena vous offre votre arme tourmentée!